fbpx

L’histoire fascinante de Chantal : « Je ne veux pas abandonner l’école »

L’histoire fascinante de Chantal : « Je ne veux pas abandonner l’école »
Maison de Chantal à Amboditavolo

L'histoire de Chantal : "je ne veux pas abandonner l'école"

Bonjour, je m’appelle Chantal et je vis dans d’un village loin de la capitale de Madagascar, Tananarive appelé Amboditavolo. Je fais partie des 92% des enfants qui vivent sous le seuil de la pauvreté à Madagascar.

Abandonnée par ma mère, mon père nous élève seul avec mon frère dans une petite maison de 9m2 au toit de paille, au milieu d’un grand champ de plusieurs cultures comme les leetchi, la rizière dont il est le gardien. Mon papa est un paysan. J’ai dû abandonné l’école dès mon jeune âge car mon père n’avait plus les moyens de subvenir aux frais de scolarités de mon frère et moi. Je suis restée hors circuit scolaire pendant de nombreuses années. « Je ne veux pas abandonner l’école » pensais-je souvent.

Comment J'ai retrouvé le chemin de l'école

L’association Mandrato a proposé à l’association Zazany Madagascar de me faire rentrer Chantal du programme de parrainage. Ma vie a changé lorsque mon destin a croisé l’association Zazany Madagascar qui m’a pris en mains. Je suis aujourd’hui une filleule heureuse d’une marraine française

Chantal et Nandrianina avec la présidente de l'association Mandrato

J’ai retrouvé le chemin de l’école et je suis plus que jamais motivée à apprendre. Enfin, j’ai l’espoir d’un avenir meilleur grâce à la générosité de ma marraine. C’est tellement bon de savoir qu’à l’autre bout du monde, quelqu’un se soucie de moi. Je remercierai jamais assez de cet acte de générosité et plein d’amour à mon égard.

Ma condition de vie s’améliore petit à petit et je donnerai tout pour réussir et devenir une adulte responsable et autonome.

On pourrait croire que du haut de mes 12 ans je suis déjà en 6ème mais non je suis encore en école primaire, chez les petits de CE2. Mais cela ne me décourage pas parce que mon objectif est la réussite dans mes études et de devenir une adulte responsable et autonome.

Chanta étudie avec sa nouvelle table

La lutte contre l'abandon scolaire

La lutte contre l’abandon scolaire est au cœur de notre combat dans les zones les plus pauvres à Madagascar. Le cas de Chantal est vécu par des milliers d’autres enfants en milieu rural à Madagascar. L’histoire de Chantal est une preuve réelle que tout est possible avec un don de moins de 1€ par jour. Le changement est radical et immédiat.

Parrainez et bénéficiez d’une réduction fiscale de 66% sur votre parrainage | 20€ par mois revient à 13,20€ pour changer la vie d’un enfant malgache et sa communauté

De nombreux enfants malgaches en difficulté sont encore en attente d’être parrainés. Vous voulez être un acteur de changement dans la vie d’un enfant malgache ? Cliquez sur je veux parrainer.

Des questions ? Chat avec nous
Veuillez accepter notre politique de confidentialité avant de commencer une conversation.